Les bienfaits du kéfir pour la santé

Les bienfaits du kéfir pour la santé

Le kéfir est une boisson lactée fermentée et cultivée, originaire de la région montagneuse qui divise l’Asie et l’Europe. Il est similaire au yaourt, mais sa consistance est plus fine, ce qui en fait une boisson. Le kéfir a un goût acidulé et un léger “pétillement” dû au dioxyde de carbone, le produit final du processus de fermentation. La durée de la fermentation détermine le goût. Le kéfir est une bonne source de calcium et est riche en bactéries probiotiques.

Comment est-il fabriqué ?

La méthode de fabrication du kéfir est l’une des principales différences entre le kéfir et le yaourt. Le kéfir au lait traditionnel utilise des grains de kéfir et du lait de vache entier – bien que l’on trouve maintenant du kéfir fabriqué à partir de lait de chèvre, de lait de brebis et de lait de coco ainsi que des substituts de lait de riz et de soja. Les grains de kéfir ne sont pas du tout des grains, mais de petites perles gélatineuses qui ressemblent à des grains et qui contiennent diverses bactéries et levures. Les grains sont placés dans un bocal ou un bol en verre, trempés dans du lait, couverts et laissés à température ambiante pendant au moins 24 heures. Cela permet aux bactéries et aux levures de fermenter le lactose (sucre naturel du lait) en acide lactique, activant la prolifération et la croissance des bactéries.

Après environ 24 heures à température ambiante, les grains sont filtrés du kéfir et transférés dans un lot de lait frais et utilisés à nouveau pour leur permettre de continuer à se reproduire – ce cycle peut se poursuivre indéfiniment. Le kéfir filtré est maintenant prêt à être consommé.

Les grains se multiplieront tant qu’ils seront conservés dans du lait frais à la bonne température (idéalement entre 22 et 25 °C). Lorsque le produit est mis au réfrigérateur, la température fraîche inhibe le processus de fermentation.

Peut-on faire du kéfir à la maison ?

Le kéfir étant un produit fermenté, des directives strictes doivent être respectées afin de garantir la sécurité de sa consommation – s’il est mal préparé, il peut vous rendre malade. Par conséquent, si vous faites fermenter le kéfir à la maison, assurez-vous de suivre scrupuleusement les instructions de la recette. Des températures ou des temps de fermentation incorrects ou un équipement non stérile peuvent entraîner l’altération des aliments, ce qui les rend impropres à la consommation.

Avantages nutritionnels

Le lait est une bonne source de protéines et de calcium, et le kéfir n’est pas différent. Cependant, il présente les avantages des probiotiques. Les probiotiques sont connus sous le nom de “bactéries amies” qui peuvent atténuer les symptômes du SCI tels que les ballonnements et les troubles digestifs chez certaines personnes.

La consommation régulière de kéfir a également été associée à des bienfaits pour la pression artérielle, l’équilibre du cholestérol et la gestion du sucre dans le sang. En outre, selon la variété que vous utilisez, les grains de kéfir peuvent contenir 30 souches ou plus de bactéries et de levures bénéfiques. Parmi les principales souches, on trouve les lactobacilles – ou bactéries lactiques (LAB).

Le lait de kéfir

Le kéfir améliore-t-il la digestion ?
Certaines personnes trouvent que le kéfir améliore leur digestion, potentiellement en raison de sa teneur en probiotiques. Les probiotiques peuvent aider à rétablir l’équilibre dans l’intestin, améliorant ainsi la digestion.

Le processus de fermentation aide également à décomposer le lactose du lait. Certaines données suggèrent donc que le kéfir pourrait être toléré par les personnes souffrant d’une intolérance au lactose. Toutefois, si vous pensez souffrir d’une intolérance au lactose, vous devez en parler à votre médecin traitant.

Les personnes souffrant d’une maladie diagnostiquée telle qu’une maladie inflammatoire de l’intestin (MII) ou le syndrome du côlon irritable (SCI) doivent consulter un médecin généraliste ou un diététicien avant d’introduire des aliments fermentés car, dans certains cas, ils peuvent aggraver les symptômes.

Le kéfir aide-t-il à perdre du poids ?

L’obésité serait liée à un déséquilibre des bactéries intestinales. Cependant, la souche de bactéries mise en cause n’est pas clairement indentifiée. Certaines données suggèrent que les espèces de lactobacilles, ou groupe LAB, comme celles que l’on trouve dans le kéfir, sont associées à des changements de poids, mais des preuves plus solides sont nécessaires avant que des recommandations puissent être faites.

Cependant, d’autres preuves contredisent ces résultats, suggérant plutôt que les probiotiques ne diminuent pas le poids corporel ou n’affectent pas la perte de poids / IMC. Il s’agit clairement d’un domaine qui doit faire l’objet de recherches supplémentaires.

Le kéfir favorise-t-il une meilleure santé osseuse ?

Le kéfir traditionnel fabriqué à partir de lait de vache est une bonne source de calcium et de vitamine K, deux nutriments importants pour la santé des os. En vieillissant, nos os s’affaiblissent, ce qui peut augmenter le risque d’ostéoporose et de fractures, en particulier chez les femmes ménopausées. Le kéfir, ainsi que d’autres produits laitiers, est une source utile de calcium.

Le kéfir réduit-il l’inflammation ?

L’inflammation est impliquée dans un certain nombre de maladies telles que les MICI ou la polyarthrite rhumatoïde. Les effets anti-inflammatoires et immunomodulateurs des probiotiques ont été signalés dans certaines études, bien qu’il s’agisse d’un domaine de recherche émergent. Il semble que les bactéries LAB soient anti-inflammatoires, mais on ignore encore si cela se traduit directement par le kéfir.

Y a-t-il des effets secondaires ?

Comme le procédé utilisé pour fabriquer le kéfir peut varier d’une marque à l’autre, il est difficile d’en contrôler la puissance, de sorte que certains produits peuvent être des sources plus riches en bactéries probiotiques que d’autres. Pour ceux qui ne sont pas habitués aux probiotiques ou aux aliments fermentés, il est judicieux de commencer avec une petite quantité et d’augmenter lentement. Certaines personnes signalent des symptômes digestifs tels que des ballonnements, de la constipation ou de la diarrhée lorsqu’elles introduisent des aliments fermentés dans leur régime alimentaire. Toute personne ayant un système immunitaire affaibli ou une intolérance à l’histamine doit consulter un professionnel de la santé avant d’introduire ou d’augmenter sa consommation d’aliments fermentés.

Qu’en est-il du kéfir d’eau ?

Le kéfir d’eau est fabriqué de la même manière que le kéfir de lait. Les grains de kéfir sont placés dans de l’eau sucrée et le même processus de fermentation se produit (comme dans le lait). La fermentation produit des bactéries bénéfiques tout en réduisant la teneur en sucre de la boisson. Il est important de noter que les grains sont différents – le kéfir à l’eau est fabriqué avec des grains spécifiques qui dépendent de l’eau, et qui ne fonctionneront pas de la même manière s’ils sont mis dans du lait ou des substituts de lait. Le sucre de canne ou le jus de fruit peuvent être utilisés pour sucrer l’eau. Le kéfir d’eau est une excellente source alternative de bactéries probiotiques pour ceux qui suivent un régime sans produits laitiers, mais il ne contient pas les mêmes protéines et le même calcium que le lait.

Articles récents

Produits pouvant vous intéresser