Comment vous prémunir des insectes avec des extraits naturels ?

se prémunir des insects

Table des matières

Les insectes, bien qu’utiles peuvent être problématiques s’il occupent trop d’espace, notamment en été. C’est pourquoi nous allons vous apprendre à vous imposer face à ces derniers grâce à des solutions naturells pour qu’ils n’envahissent pas votre intérieur. Nous vous donnerons aussi quelques conseils pour soulager les piqures des insectes.

Les agrumes, des répulsifs naturels des insectes

Vous connaissez peut-être l’expression « on n’attire pas les mouches avec du vinaigre ». Cette expression s’explique notamment que les insectes détestent l’odeur des aliments acides comme le citron. Les insectes reconnaissent les aromes qu’émettent les aldéhydes aromatiques présent les agrumes (tels que le citronellal ou les citrals). Par ailleurs, une autre molécule de le limonène a des propriétés insectifuges présent à près de 90% dans l’huile essentielle de citron. Les huiles essentielles, étant obtenue par expression à froid des zests d’agrumes sont enrichies en molécules qui éloignent les insectes. C’est notament le cas de l’ huile essentielle de Citron. Dès lors, pour décourager les insectes à entrer dans votre maison vous pouvez diffuser votre intérieur avec des huiles essentielles ayant une action insectifuge comme l’huile essentielle de combava ou de citron.

La citronnelle de java, une herbe faisant office d’agrume

Bien que la citronnelle ne soit pas un agrume, elle n’a pourtant rien à leur envier. La citronnelle de java est une plante riche en citronellal. Or, comme énoncé plus haut les aldéhydes aromatiques comme le citronellal sont de bon répulsifs à insectes.  En effet, comme dit plus haut les aldéhydes aromatiques sont très efficaces contre les insectes. La citronnelle mais surtout l’huile essentielle de citronnelle de java permet d’éloigner les insectes comme les mouches, les fourmis mais aussi les guêpes. Vous pouvez ainsi pour protéger votre intérieur en diffusant de l’huile essentielle de citronnelle à l’aide d’un diffuseur mais vous pouvez également mettre quelques gouttes d’huile essentielle dans votre produit d’entretien ménager pour assainir encore plus vos surfaces.

La menthe et le clou de girofle, des anti-mouches et des anti-guêpes insoupçonnés

Les mouches sont des insectes qui ne piquent pas mais qui peuvent être source d’agents infectieux. En effet, les mouches sont attirées par la nourriture mais pas seulement, les mouches se posent sur fréquemment sur les pourritures pouvant ainsi être à l’origine de problèmes sanitaires. Toutefois, même si une mouche reste en soit inoffensive pour l’homme, cet insecte demeure comme un invité pas désiré dans votre intérieur. 

La menthe connue pour son odeur assez forte a développé cette caractéristique organoleptique au fil du temps par la sélection naturelle pour repousser les insectes. En effet, bien que nous appréciions cette odeur et son goût, c’est loin d’être le cas des insectes. Le menthol est un alcool terpénique ayant des propriétés antalgiques mais surtout anti-infectieuse à spectre large. Cette molécule a des propriétés antibactériennes, antifongique et antiparasitaire. Pour la même explication, le clou de girofle riche en eugénol, a lui aussi les propriétés pour lui permettre de repousser les mouches et les guêpes.

Le géranium une plante miraculeuse contre les moustiques

Le géranium est une plante riche en citronellol et en géraniol des alcools aromatiques qui par mimétisme du citronellal et des citrals présents dans la citronnelle. De cette manière, le géranium agit comme un répulsif à insecte notamment vis-à-vis des moustiques. Par exemple, il vous suffit d’asperger votre intérieur d’hydrolat de géranium de bourbon pour limiter la venue des moustiques. Si un moustique arrive quand même à vous piquer, vous pouvez mettre de l’hydrolat de géranium sur la piqure de moustique. En faisant cela, vous pourrez bénéficier de l’action anti-inflammatoire et calmante du géranium tout en évitant de vous refaire piquer par la suite.

La lavande contre les piqures qui piquent et contre les mites

Il existe différents types de mites en fonction de leur régimes alimentaire. En effet, certaines mites préféreront grignoter vos réserves de nourritures tandis que d’autres iront plutôt déguster vos beaux vêtements. Pour éviter ce problème de trou dans les vêtements, nos grands-mères ont mis en évidence une des vertus de la lavande. En plus de sentir bon, la lavande peut être utilisé dans nos armoires en ballotin dans le but de repousser les mites et leur envie de s’attaquer à vos vêtements. Si vous ne disposez pas de ballotins de fleurs de lavande séchés, vous pouvez également déposer 7 gouttes d’huile essentielles de lavande sur un petit bout de tissus à mettre dans vos rangements ou entre vos vêtements.

L’huile essentielle de lavande aspic est composée d’alcools monoterpèniques et de camphre, ces différentes molécules lui confèrent des propriétés antalgiques percutanées, neurotonique et anti-inflammatoire. L’association de ces propriétés permet une prise en charge complète d’une piqure d’insecte. La molécule anti-inflammatoire permet de diminuer la sécrétion de molécules pro-inflammatoire tels que l’histamine et donc diminuer la durée de guérison. De plus l’action neurotonique et antalgique permettent d’atténuer la douleur causée par la piqure. A savoir que les autres huiles essentielles de lavande peuvent également être utilisé en cas de piqure d’insecte pour atténuer la douleur grâce à leur propriété sédative.

Pourquoi faut-il se prémunir des insectes ?

Lorsqu’un insecte vous pique, il vous transfuse une petite quantité de venin sous la peau. Bien que son venin n’équivaille pas ceux des serpents et des araignées qu’on peut trouver en Australie, ils peuvent être très douloureux voire potentiellement dangereux pour la femme enceinte ou une personne allergique.

Abeilles et guêpes

Les insectes comme les guêpes ou les abeilles piquent lorsqu’elles se sentent en danger. A savoir, que lorsqu’une abeille vous pique elle met fin à sa vie donc voyez cela plutôt comme une action kamikaze pour protéger la ruche et les autres abeilles qu’une réelle volonté de vous faire du mal. Le venin engendre une réaction immunitaire vive qui crée un œdème rouge post-piqûre. Dans le pire des cas, cette piqure peut déclencher une réaction allergique pouvant aller jusqu’à l’urgence médicale. Aussi, lorsqu’une personne est piquée à plusieurs endroit par mesure de sécurité, elle doit être emmenée à l’hôpital pour être mis en observation.

Moustiques

Les moustiques contrairement aux idées reçus n’ont pas besoins de sang pour vivre. En effet, seuls les moustiques femelles piquent. Elles utilisent le sang comme un complément nutritif essentielle à la reproduction de l’espèce et est donc convoité uniquement par les femelles. Pour récolter ce précieux liquide, les moustiques anesthésient la peau pendant 1 minute pour prendre le sang nécessaire. Une fois leur méfait accomplit, leur venin est capté par le système immunitaire créant une réaction allergique à l’origine des démangeaisons. A savoir, que lors d’une réaction immunitaire, il y a augmentation de la production des agents pro-inflammatoires tel que l’histamine c’est pour cette raison que l’histamine est souvent associée à la réaction allergique et aux démangeaisons.